Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 15:54

 

devantprint (1) copie

 

Les « Malles de Mer » sont une installation plastique qui a été présentée en juin dernier à la mairie du Château d’Oléron. Elles sont l’œuvre de quatre artistes : Dries Meddens : photographe, Mélanie Montaubin : plasticienne, Thomas Sillard : créateur son.

 

              P1070487-copie-1.JPG               malles-de-mer-musee-journees-patrimoine-2012---4---1-.JPG


Ce travail,  conçu dans le cadre de la résidence d’artiste organisée par Contes en Oléron et la Compagnie de la Trace, accompagne la création du spectacle de Michèle Bouhet et Jean Louis Compagnon prévue pour novembre prochain. Elles permettront surtout de garder des traces des rencontres et des liens tissés avec les Oléronais et de porter témoignage du regard qu’ils portent sur leur territoire.

 

malles de mer musée journées patrimoine 2012 (2) (1)


Réalisées sur le principe des malles pédagogiques elles rendent le spectateur acteur de sa découverte. Déjà exposées à la citadelle du Château d’Oléron et au musée de l’Île elles seront  nouveaux présentées dans de multiples endroit tout au long de l’année à venir.

 


Partager cet article
Repost0
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 08:21

du 23 au 25 juillet, citadelle du Château d’Oléron

Trois jours de contes pour les enfants, petits et grands…. et leurs parents, s’ils sont sages,

pourront les accompagner.

 

Michèle Nguyen : « VY » / 6-12 ans / lundi 23 juillet  / 21h00

20120202 vy de michele nguyen

 Dans le spectacle VY, Michèle Nguyen ouvre grand le livre du passé et interprète, on ne peut plus librement, son enfance bercée par la féroce présence de sa grand- mère. Elle nous parle de sa maladresse, de son besoin de silence, de sa passion des mots, de son secret amour qui la mènera vers ses origines. Vers la paix aussi.

Une marionnette l'accompagne silencieusement dans ce voyage souterrain. Elle est tout autant la fragilité de l'enfance qu'un rien pourrait casser que le vieil enfant qui résiste en nous, tyrannise et tire les ficelles pour ne pas grandir.

«Le texte de ce spectacle je le conçois comme une partition La partition d’un moment de

ma vie: mon enfance. Celle-ci est tout autant le thème avec lequel je m’amuse, que l’instrument

dont je joue, le silence qui s’impose, la corde qui vibre, l’oreille qui accorde son temps.»

Vy a reçu le Molière 2011 dans la catégorie spectacle jeune public.

 

Agnés Hollard « rencontre » / adultes / mardi 24 juillet / 21h00

Agnès Hollard

 Les mille et une façons de raconter des histoires aux tout-petits avec Agnès Hollard à destination des parents de tous petits et des professionnels de la petite enfance.

« A l'aide de nombreux exemples, nous allons cheminer dans le répertoire de la tradition orale enfantine, à la découverte des jeux, chansons, comptines, récits qui transmettent aux enfants la saveur des mots et les font entrer progressivement dans l'imaginaire ». 


 Agnés Hollard « Café biberon » / 0-3 ans / Mercredi 25 juillet / 10h00

Agnes Hollard 2

Le rendez vous est à la médiathèque de St Pierre d’Oléron.

 Agnès Hollard, conteuse, collecte et transmet depuis de nombreuses années le patrimoine oral de l’enfance.

Dans ses « cafés biberons », elle propose de partager avec les parents, les professionnels et les bébés, les trésors de son répertoire : chants, jeux, rythmes, histoires courtes, adaptés à leur âge.

Un moment convivial autour de la saveur des mots, de la transmission du langage et de la poésie simple du quotidien.

 

Mélancolie Motte « Manukuluk » /  à partir de 8 ans / mercredi 25 juillet / 11h00

Mélancolie

 Dans le Grand Nord, à l’intérieur d’une maison d’hiver, un bébé pleure…il vient de naître et réclame un prénom. Sur la banquise, au même moment, une femelle ourse rugit de toutes ses forces. Le jeune père sourit…

-" Tu as entendu ? Notre enfant est né sous le signe de l'ours ! Voilà comment nous pourrions l'appeler: Nanukuluk; petit ours! Qu'en penses-tu?"

- "Je ne sais pas. Ce cri n'était pas un cri de combat. C’était un cri de détresse..."

- "C'est parce que l’ours a peur, il sait que notre fils sera un grand chasseur!"

Le bébé s'arrête alors de pleurer. Cela veut dire, pour les Inuits, que le prénom lui plaît. La maman sourit et dit oui... Mais dehors, l’ourse a repéré l’odeur du bébé. Elle attend l’enfant…

La belle histoire sauvage d'un enfant déchiré entre le monde animal et le monde humain. Est-il un ours? Est-il un homme? Nanukuluk cherche à trouver la liberté d'être ce qu'il est...

 

Myriam Pellicane : « Hyène »  / à partir de 15 ans / mercredi 25 juillet / 22h30

Myriam-Pellicane-55-copie.jpg

 A travers les histoires de Leonora Carrington et le costume masque de Malika Mihoubi, la Pellicane revient chasser dans la réalité trouble et luxuriante de son adolescence.

« Hyène » est une intrusion au milieu d’un plat de petits fours, un voyage juteux à travers les passions dangereuses où se mélangent humour, poésie et animalité gothique. Dans ce rituel intime, le monde y apparaît avec une précision hallucinée, il dissimule très mal l’odeur sauvage sous l’ammoniaque : magie animale, magie noire, l'ex-punk se décale pour mieux voir. Elle suit à la trace la Hyène aux milles visages pour pratiquer l'outrage et le rêve orfèvre chez les Aristos-rebelles de tous poils.

Ça parle des êtres humains, ça met le doigt sur leurs peurs, leur conformisme, leur sentiment de supériorité, leurs afflictions, ça donne envie d’être libre.


Les spectacles sont au tarif unique de 5 euros.

Tarifs de groupe possible (renseignements 06 07 01 04 40)

La rencontre avec Agnès Holloard et le café biberon sont gratuits.

Renseignements / Réservations : 05 46 47 60 51

 

Partager cet article
Repost0
16 mai 2012 3 16 /05 /mai /2012 09:51

 

 

Aujourd'hui, quatorze ans après  la création du spectacle « Le Chenal d’orgueil », l’association Contes en Oléron a proposé à Michèle Bouhet et Jean Louis Compagnon de revenir sur le chenal d'Ors pour y rencontrer les gens, la vie, les moutardes et les aigrettes. Celles et ceux que nous avons déjà vus, et les nouveaux, les jeunes ostréiculteurs qui s'arc-boutent les pieds dans l'eau.

rose3

 « Il y aura, soyons en sûrs, beaucoup à dire sur l'évolution de la sociologie du chenal, l'activité ostréicole compromise par la mortalité des naissains. Mais nous ne sommes ni journalistes, ni sociologues, ni ethnologues et notre propos restera poétique, artistique. Notre intention est d'extraire de la rencontre avec les gens du chenal quelques questions existentielles, fondamentales, qui préoccupent, interrogent et bouleversent. Et face à ces interrogations majeures, nous proposons de travailler sur des grands mythes qui viendraient s'imposer en miroir de ce questionnement. »

 


Archives-6771-copie.jpg

 


Ce spectacle, coproduit par la compagnie de la Trace et Contes en Oléron, grâce au concours du Conseil Régional Poitou Charentes, de la Caisse Maritime Allocations Familiales et de la mairie du Château d’Oléron, aura la forme d'un duo conte et musique avec Michèle Bouhet et Jean-Louis Compagnon.

 Il sera accompagné d’une création plastique réalisée par les artistes associés : Dries Meddens : photographie, Mélanie Montaubin : plasticienne, Thomas Sillard : créateur son, Alain-Bernard Billy : décor, scénographie.

La première du spectacle est prévue pour le début novembre 2012, une première soirée de restitution de la création plastique sera organisée le 20 juin à la résidence d’artistes du Château d’Oléron. Les personnes intéressées seront les bien venues.

 

 

Partager cet article
Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 16:10

 

 

Avec les veillées de la cabane rouge

l’association « Contes en Oléron » 

vous invite à  renouer avec  la simplicité de l’oralité :  un conteur,  sa parole et la proximité avec le public. Sans oublier la convivialité qui permettra de  prolonger la soirée  devant le verre de l’amitié.


flyer contes en Oléron recto

 

 

Prochains rendez-vous : 

 

 

Alice Duffaud

Alice Duffaud-copie-1 

 

            Grande amoureuse d'histoires depuis toujours, Alice Duffaud est une conteuse "de naissance". Si on lui demande comment elle a commencé, elle répond invariablement "par hasard".

    Après deux ans passés à conter au Québec, Alice est arrivée en Centre-Bretagne, avec, dans ses sacoches, des histoires fantastiques, merveilleuses, gaies, émouvantes, parfois loufoques, mais jamais ordinaires... Ses personnages favoris ? "Ceux qui n'ont plus rien à perdre, et donc, tout à gagner".

 Jeudi 12 avril, 20h30     Tarif : spectacle au chapeau (chacun donne ce qu’il veut)

 

Roger Bithonneau

Roger-Bithonneau-N-et-B.jpg

  Roger c’est d’abord le paysan attaché à cette pointe nord de l’Île d’Oléron, jamais très loin du phare de Chassiron, où il a grandi et travaillé. C’est aussi l’homme public, qui a été maire, pendant plusieurs années, de sa commune de St Denis.  Mais c’est également le conteur, l’écrivain, humaniste avant tout, qui nous parle avec des mots simples et sincères de son Île,  des gens, de la vie...

  Pour cette soirée, accompagné de son complice Sylvain Lachaise à l’accordéon, Roger racontera quelques histoires de son répertoire mais nous présentera surtout ses dernières créations.

Jeudi 10 mai, 20h30       Tarif spectacle au chapeau (chacun donne ce qu’il veut)


Renseignements : 06 07 01 04 40

 

 


Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 14:37

 

L’association Conte en Oléron

en partenariat avec

La mairie et la médiathèque de St Denis d’Oléron

 accueille en résidence de création

 Alice FAHRENKRUG, Bénédicte CHEVALLEREAU et Cécile DELHOMMEAU

Compagnie « La Grosse Situation »

du 30 octobre au 4 novembre, à la maison de la pointe de Chassiron

 

 

 

Chassiron.jpg


 

            Après avoir accompagné Alice et Cécile lors de la création de « la conserverie de vieux » nous somme heureux de les accueillir une deuxième fois avec Bénédicte, leur nouvelle complice, pour leur prochaine création « Voyages extra-ordinaires ».

            Nous avons donc le plaisir de vous convier à « un petit déballage », moment de convivialité et de rencontre avec les artistes, qui nous présenteront leur projet artistique et l’avancée de leur travail après les huit voyages qu’elles ont déjà réalisés. Cette rencontre aura lieu :

 

Lundi 31 octobre, à 18h30

à la maison de la pointe,  phare de Chassiron

St Denis d’Oléron

L'entrée est libre et gratuite, pour toute info tel : 06 07 01 04 40

Partager cet article
Repost0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 13:44

 

 

 

 

resistances.jpg

 

 

La mairie de Marennes, la mairie de St Pierre d’Oléron et l’association Contes en Oléron, ont le plaisir de présenter les deux premiers épisodes de Résistances : Marc, 1917 et Amélie, 1936

 

Résistances est une saga familiale, inspirée des séries littéraires et audiovisuelles: on suit l'aventure d'une famille imaginaire de 1917 à 2000, d'un Poilu paysan à son arrière-petite-fille comédienne, en passant par quelques-uns des grands moments d'utopie et de combat du XXème siècle.

  Ii a fallu deux ans à François Godard pour concevoir le scénario global du cycle qui se déroulera en 7 épisodes. Au rythme d'une création par an depuis 2006, François Godard, Pascale Berthomier et Xavier Vochelle écrivent et composent la saga Résistances.

 

Episode n°1 : Marc, 1917

    « Quand j’étais petit, j’avais un ami qui s’appelait Marc… » C’est ainsi que commence l’évocation mêlée d’un maître de la parole aujourd’hui disparu et d’un jeune poilu imaginaire, résistant par hasard ou par amitié.

La mort d’un camarade de combat lui fait détourner une valse parisienne connue de tous pour en faire la Chanson de Craonne, et l’insupportable condamnation d’un autre le fait basculer dans une lutte imprévue : il passera la nuit à parler, à chanter au milieu des tranchées, jusqu’à ce que plus personne ne puisse ignorer la Chanson et la révolte qu’elle porte. Et la tragédie s'achève sur la mort de Marc, dont la dernière pensée, face au peloton d'exécution, aura été pour son épouse, Amélie.

 24_francois_godard_Co_Francois_Vochelle_web.jpg

 

" J’irai demain, quand il n’y aura plus personne

Devant le monument, cadeau des assassins
J’irai chanter pour lui la Chanson de Craonne
Pour que vivent  la mémoire et l’orgueil des mutins. »


Alors, conte ou chanson ? Anecdote personnelle ou épopée universelle ?

Dansant, pied léger, sur le fil de la tragédie, François Godard transforme l'Histoire en histoires, le banal héroïsme s'incarne, prend vie dans une humanité bouillonnante et avide de mots, avide de parole et de mémoire. La musique et la chanson, très présentes puisqu'elles sont au coeur du sujet, insufflent tendresse et dérision mais aussi un rythme implacable, et donnent toute sa dimension épique à cette quête éperdue de vie.


Jeudi 3 novembre, 20h30

salle de l’estran, Marennes

Tarif : 12 €, tarif réduit : 8 €

Réservations : Office de tourisme 05 46 85 04 36

Renseignements : 06 07 01 04 40


 

Episode n°2 : Amélie, 1936

Amélie a ouvert une auberge, histoire de voir de nouvelles têtes qui ne prêteront pas attention au déshonneur qu'elle porte: un mari fusillé pour l'exemple, dont le manque est renforcé par son absence sur le Monument aux Morts.

 

Amelie1936 ensemble

 

 

J'voudrais rêver pour eux le rêve d'une autre vie
Qui s'rait pas comme la vraie: une vie où on pourrait
Décider d'tout changer, décider d'être heureux
Où mon arrière-grand-mère s'appellerait Amélie...

 

Arrive l'été 36, et avec les premières vacances une joyeuse pagaille d'ouvriers souriants, les chansons à la bouche. Parmi eux, Tristan, un étrange vacancier sur une invraisemblable moto, va tout bousculer: roublard, bricoleur, musicien, il va partager son passé avec Amélie et son fils Léon, et pour eux trois ce sera comme une minuscule et immense victoire. 

 

Cet épisode est plus intime, et beaucoup plus joyeux: situé dans l'euphorie du Front Populaire, il nous cueille là où on ne l'attend pas, dans l'intense émotion d'un homme brisé par son passé, qui, comme Prométhée, va trahir sa classe puis ses généraux de patrons pour aller à la rencontre de ceux qu'on lui a désigné comme ennemis. « C'est l'été 36, l'été du rêve d’une autre vie… 

 

Jeudi 17 novembre, 20h30

Eldorado, St Pierre d’Oléron

Tarif : 12 €, tarif réduit : 8 €

Réservations : Office de tourisme 05 46 85 04 36

Renseignements : 06 07 01 04 40

 

 

 

 

 


Partager cet article
Repost0
1 juin 2011 3 01 /06 /juin /2011 14:30

En 2007, après vingt ans d’organisation du Festival du conte du Château d’Oléron, l’association « Contes en Oléron », a souhaité mettre un terme à manifestation pour élaborer un nouveau projet.

1987 – 1991


Le festival du Conte du Château d'Oléron à vu le jour en 1987. Né de la volonté de quelques amateurs de contes, il a été monté et géré par un groupe de bénévoles rassemblés dans l'Association pour l'Animation des Ecoles Primaires et Maternelle du Château d'Oléron. La création en 1991, d'une association "Festival du Conte" a permis à cette manifestation de prendre son indépendance sur le plan de la gestion et de l’administration.

              Chabrol 86                    

- 1987 - 1991 : Organisation de 5 festivals du conte.

- 1989 : « Révolution sur Paroles » Yannick Jaulin, Abby Patrix, Bernard      Cheze, sur un texte de Michel Rollet (coproduction avec la maison du conte de Chevilly Larue)

- 1989 : Stage de formation avec Henri Gougaud et Bernadette Bricou.

- 1991 : Travail de collectage et de création de contes, animé par Lucien Gourong, avec 10 classes de l’Île d’Oléron du CE1 à la 6ème .

Jaulin 87 2

 

 

1992 – 2006


Le Festival du Conte du Château d’Oléron a su créer, développer et maintenir un évènement culturel de premier ordre. Original par sa gestion et sa convivialité, le festival a été reconnu par les professionnels pour sa qualité artistique et il a, au fil des ans, fidélisé et élargi son public. Il a, dans le même temps, gagné la reconnaissance de ses partenaires et des médias. Il a fêté en juillet 2006 son vingtième et dernier anniversaire.

Henri Gougaud 1

 

- 1992 - 2006 : Organisation de 15 festivals.

- 1995 : Première balade contée avec l’association « Terre Marine ».

- 1998 : Accueil en résidence de Michèle Bouhet, création du spectacle « Le Chenal d’Orgueil ».

- 2002 : Premiers spectacles « Contes et Découvertes » implantés sur des lieux patrimoniaux ou chez des producteurs.

 Mimi soldat marron 1


2007 – 2009


En 2007, l’association a souhaité arrêter le festival pour élaborer un nouveau projet. Sans abandonner les orientations fortes qui ont guidé cette manifestation (la coopération avec d’autres associations du territoire et la valorisation du patrimoine, des producteurs locaux et de leurs produits), les organisateurs souhaitent réorienter leurs actions vers une programmation annuelle axée sur la  création et le public local.

 

Reeves


- janvier 2007 : accueil en résidence d’écriture de la conteuse Nathalie Kracjik pour le spectacle « Rose ».

- mars à novembre 2007 : accueil de deux jeunes conteuses Cécile Delhommeau et Alice Fahrenkurg en résidence de création du spectacle « La Conserverie de Vieux »

- juin 2007 : « Conteurs d’étoiles » avec Lucien Gourong et Hubert Reeves

- janvier 2008 : Accueil  d’Olivier Lettelier en résidence de création pour le spectacle « La Mort du Roi Tsongor »

- juillet 2008 : Contes et gastronomie, trois jours d’animations en partenariat avec l’association des restaurateurs « Assiettes et Saveurs ».

- août 2008 : « Des mots qui dansent » présentation du travail de Gigi Bigot avec la programmation de 3 spectacles

- novembre 2008 : stage d’initiation à l’art du conte avec Gigi Bigot.

- janvier 2009 – avril 2010 : résidence de création de Bernadéte Bidaude (ateliers d’écriture, contes à domicile, spectacles)

 Résidence Alice et Cécile

Partager cet article
Repost0
22 mai 2011 7 22 /05 /mai /2011 10:48

L’association « Contes en Oléron » propose, du 19 au 21 juillet prochain, trois jours d’animation autour du conte québécois. Trois facettes de l’oralité canadienne à découvrir au travers de trois conteurs :

 - Jocelyn Bérubé  vient de Saint-Nil, petit village en Gaspésie, qui a disparu de la «map» en 1972, et il a promené ses contes à travers le monde depuis plus de 25 ans. Tour à tour musicien, comédien, conteur, il se sert de ses multiples talents pour nous émerveiller et nous séduire. Il est de ces conteurs que l’on rêve de devenir, tellement ses paroles sont vraies et justes, avec des histoires qui nous habitent longtemps.

                                                        Jocelyn Berube N et B

 - Renée Robitaille « remodèle la tradition selon ses désirs bien actuels, comme si elle réécrivait, à sa façon, des bribes d’Histoire. Avec un naturel fou et une présence chaleureuse, la jeune conteuse, a déjà acquis une maturité peu commune, d’autant plus exquise qu’elle s’affine toujours. »

                                                         Renée Robitaille

 - Robert-Seven-Crows Bourdon est de sang autochtone métissé. Sa mère est Mi'kmag de la Gaspésie (Québec) et son  père est de descendance Métis/Illinois de la Nation Kaskaskia, sur les rives du Mississippi. Pour Robert, les contes et les chants sont une façon de faire connaître la richesse de la tradition orale de la nation amérindienne.

 

                                                 Bob Boudon 1

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 15:42

 

Le récit de vie stage encadré par Renée Robitaille 

du 20 au 22 juillet 2011

musée de l'île d'Oléron - St Pierre d'Oléron


Renée Robitaille offre une formation axée sur le plaisir d’écouter, d’adapter et de raconter des histoires vécues. Chacun transporte dans ses bagages de petites anecdotes qu’il a rassemblées çà et là au cours de sa vie. Comment adapter, se réapproprier et raconter ce type de récits afin qu’ils s’animent devant un auditoire ? Basé sur l’univers de l’oralité, cet atelier permet à chacun de découvrir ses trésors de vie, de développer sa grande oreille et d’explorer différentes techniques pour ensuite transformer un récit de vie en conte.

 Matériel requis : un trésor (tout objet qui vous est cher et qui se transporte aisément !) 

   Renée Robitaille copie

                  Jeune conteuse québécoise pétillante et captivante, titulaire d'une maîtrise en communication portant sur le conte oral au Québec, Renée Robitaille est également auteure et formatrice à ses heures. Native d’Abitibi-Témiscamingue, cette figure montante parmi les conteurs de la Francophonie est l’une des rares femmes au Québec à pratiquer son métier de façon professionnelle.

 

 

Lieu : musée de l’Île d’Oléron, 9 place Gambetta, St Pierre d’Oléron

Dates : mercredi 20, jeudi 21et vendredi 22 juillet

Durée : 3 demi-journées de 9h30 à 12h30

Nombre de participants : maximum de 12

Coût pédagogique : 60 € (ce tarif comprend l’entrée aux 4 spectacles de contes organisés par Conte en Oléron)

Réservation : obligatoire avant le 18 / 07 / 2011

Renseignements : 05 46 75 05 16

 

 

 

                


 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 15:19

 

affiche conte juillet 2011

 

 


Renée Robitaille : Le temps des semailles

Renée Robitaille Net B

Renée a enfilé les tabous, mis bout à bout des légendes sur la fertilité, des histoires de coeur, de sorcellerie, de grossesse et d’accouchement, en a même inventé à elle … et pour un soir, elle nous emmène donc dans un village très spécial, dont la mission, acceptée volontiers par tous, est de compter 25 naissances avant Noël. Après le banquet, rentrés dans leur chaumière, les villageois se mettent à l’ouvrage … !

        Mardi 19 juillet / 21h / Citadelle / tarif : 10€, tarif réduit : 8€

 

 

                    Bob Bourdon : Les contes du calumet


                                                       (spectacle jeune public : 6-12 ans)



Bob Boudon 2 copie 

      Avec le tambour et les chants de ses ancêtres Mi’kmag, Robert aime transporter son auditoire dans le monde magique des animaux, des plantes, des rivières, partie intégrante de son quotidien. Il nous fera ainsi rencontrer Wuchosen, l’Aigle du vent, Lûnsûm, le premier chien, Kagtukwag, l’Oiseau-tonnerre et nous initiera à bien d’autres mystères de la forêt canadienne.

 Mercredi 20 juillet / 11h / Citadelle / tarif unique : 5€

 

Éditions Planète rebelle

Fondées en 1997 par André Lemelin, les Éditions Planète rebelle ont dédié leur projet éditorial au renouveau du conte . En 2002, Marie-Fleurette Beaudoin, nouvelle éditrice de Planète rebelle, reprend et poursuit le projet dans le même esprit : mettre le livre au service du conte. Sonia Péguin présentera, en présence des conteurs, les publications de la maison d’éditions.

 Mercredi 20 juillet / 18h / Citadelle / entrée libre

 


Jocelyn Berubé : Le temps des légendes

jocelyn copie

Le temps d’une échappée belle, le conteur vous transportera dans une contrée peu fréquentée aujourd’hui : celle des récits légendaires. Arrivées par bateau de leur mère-patrie ou natives d’ici, ces légendes ont profité avec bonheur dans les terreaux fertiles de l’Amérique française.  Des personnages qui ont ouvert, chacun et chacune à leur manière, la grande porte de l’imaginaire pour aller nourrir et interpeller l’humanité braquée dans la mire du conteur-violoneux.

 Mercredi 20 juillet / 21h / Citadelle / tarif : 10€, tarif réduit : 8€

 

 

 

      Veillée québécoise

« Contes en Oléron » vous propose une balade pour découvrir la citadelle du Château et l’univers de nos raconteurs d’histoires avant de se retrouver, après un « entracte gourmand », pour une veillée, tricotée par nos trois invités.

     Jeudi 21 juillet / 20h / Citadelle / tarif : 10€, tarif réduit : 8€

 

 Information, renseignements : 05 46 47 60 51


Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Contes en Oléron
  • : L'association Contes en Oléron travaille à la promotion du Conte et des Arts de la Parole
  • Contact

Recherche

Pages